Chuck Berry, L’origine du Rock’n’ Roll

entertainment-news-january-1-2011-tt-width-1600-height-1067-fill-0-crop-0-bgcolor-eeeeee-lazyload-0

« Si vous voulez donner un autre nom au rock’n’roll, vous devez l’appeler Chuck Berry. »

Et ça ce n’est pas moi qui le dit, c’est John Lennon. Chuck Berry, peut être que vous avez entendu ce nom la première fois le 18 Mars 2017, le jour de son décès (à 90 ans). Et si c’est le cas c’est bien dommage. Pourquoi ? Chuck Berry, c’est surement le mec qui a le mieux compris l’esprit Rock’n’Roll. Il est considéré aujourd’hui par tous comme un des pères fondateurs. Dans cette article je vais survoler la naissance du rock parce c’est quand même intéressant de savoir d’où viennent tous les artistes qu’on écoute aujourd’hui. Et puis je te dirai pourquoi faut écouter Chuck Berry et sa Gibson.

Les Racines du Rock

Le Rock’n’Roll est dans les années 50 un petit bébé métis né aux Etats-Unis du mariage entre le blues « noir » et la country « blanche ». C’est le descendant du « Rhythm and Blues ». Le but du rock à l’origine c’est de faire danser la jeunesse américaine, autrement dit de faire chier les parents. Un petit riff de guitare électrique comme un cri de ralliement à tous ces adolescents qui aimeraient bien se libérer de cette autorité parentale étouffante. Le premier à pousser un cri rock sur la scène américaine est surement Bill Haley avec son « Rock Around The Clock » sorti en 1954 et qui fit scandale comme la plupart des morceaux qui ont suivit.

A écouter ici, tu vas surement te dire « Aaaaah mais je connais ».

Les plus scandalisés étaient surtout les parents qui avaient du mal à accepter que leurs enfants se déhanchent sur des morceaux parlant de faire exactement l’inverse qu’écouter les ordres de ses parents. On les comprend les pauvres.

Bill Haley & His Comets at a Rehearsal
Bill Haley & His Comets

Et là où on peut constater que les gamins de l’époque étaient balèzes c’est qu’ils ont quand même réussi à vendre 25 millions de copies du single de Bill Haley. Quelques années plus tard quand Haley n’incarnait plus trop la jeunesse rebelle et l’énergie du rock, un autre gosse à la coupe de cheveux atypique a fait son apparition : Elvis Presley.

Ici on peux voir la coupe d'Elvis de profil
Ici on peux voir la coupe d’Elvis de profil

Le King eu un règne court (puisqu’il est décédé à 42 ans, ou alors il est en vie dans un chalet avec Marilyn Monroe comme le pense certain) mais il réussit à marquer durablement la scène rock avec des hits incontournables comme Jailhouse Rock ou Blue Suede Shoes

A ecouter ici, là je sens que tu commences à gigoter

Les années 50 ont vu naitre une flopée de rockers pionniers noirs et blancs (et ça c’est cool la diversité) comme Jerry Lee Lewis, Fats Domino et Little Richard mais aussi notre Chuck Berry.

Crazy Legs

La renommée de Chuck c’est construit autour de 3 choses : Ses célèbres « Crazy Legs » avec lesquelles il exécute son « Duckwalk » c’est sa petite danse perso à voir ici, il l’a fait plus de 4000 fois sur scène, il a surement dû mourir de fatigue en fait. De plus, il commence très souvent ses morceaux par un petit riff (qui est devenu par la suite un cri de ralliement pour tous les groupes de rock) ainsi toutes ses chansons ne semble faire qu’une.

s_87194chuckberry2
Chuck Berry et son Duckwalk

Le troisième point fort de Chuck c’est les paroles. A travers ses morceaux il raconte des histoires (Pas comme Haley qui nous ordonne juste de danser, un peu de poésie bordel !). Par exemple son single le plus connu « Johnny B. Goode » qui raconte l’histoire d’un gosse qui « jouait de la guitare comme s’il avait toujours su en jouer » au final ce morceau est une autobiographie.

A écouter ici, oui ce morceau est dans Retour vers le futur, mais il a aussi été reprit par une centaine de groupes. C’est un monument quoi.

En plus de ce morceau tu connais surement You Can Never Tell et No Particular Place to Go. Voilà, Chuck Berry c’est ça.

Chuck Berry au total c’est 64 ans de carrière, 31 albums et des tonnes de concerts. Pour cerner un peu la légende il faut comprendre que quand Chuck Berry veut faire un concert, il recrute ses musiciens la veille dans un bar et tout le monde improvise joyeusement dessus, ça c’est le Rock’n’Roll, la musique sans prise de tête mais avec une virtuosité et une rapidité phénoménale.

Et comme le Rock ne meurt jamais, Chuck Berry sort aujourd’hui un album posthume intitulé sobrement « Chuck », une parfaite conclusion pour ce père fondateur du Rock’n’Roll.

Crédit photo : http://www.lesinrocks.com/2017/03/22/musique/hommage-chuck-berry-parcours-dune-legende-du-rocknroll-11924683/  http://www.notrecinema.com/communaute/stars/stars.php3?staridx=87194  https://songbook1.wordpress.com/fx/1955-59-selected-standards/elvis-presley-early-hits-1954-1956/

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s