Joep Beving, l’art du silence

Beving__35402.1493869304

Lueur d’espoir d’une scène néo-classique emprunte de mélancolie et de désespoir. Le 1er album du hollandais Joep Beving intitulé Solipsism avait ébloui la critique par la légèreté et la lumière émanant de ses compositions.

Cette année, la compositeur nous fait entrer un peu plus dans l’intimité de sa musique en signant Prehension. Un disque équilibré et d’une touchante sincérité, parcemé de melodies simples et complexes, d’une ambiance aérienne esquissant la vie sous sa forme la plus pure.

PS

Prehension c’est la bienveillance et la tranquillité dans une enveloppe de pureté cristalline. Une technique virtuose et audacieuse alliée à une maîtrise parfaite du silence, soulignant avec justesse la beauté des notes. Le crédo de Beving ? Utiliser la musique comme un langage universel, transmettre en toute simplicité les humeurs, les joies, les peines du quotidien. Sans jamais, et c’est là où on constate le génie de l’artiste, tomber dans une surenchère de drame et de tristesse.

Le son de Beving est léger, esthétique et romantique, d’un geste délicat il laisse l’auditeur se plonger dans ses souvenirs, imaginer une situation, se projeter et rêver.

4

 



https://fishfinemusic.com.au/4797151

https://www.vierdaagsefeesten.nl/programma/joep-beving/


Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s